Une marque de Cuisine Soleil vendue à une entreprise du Lac-Saint-Jean

Le manque de financement a d'énormes répercussions pour l'entreprise Cuisine Soleil. Elle doit vendre sa marque de farines et mélanges biologiques, sans gluten et sans allergène, à une compagnie du Lac-Saint-Jean.

Le copropriétaire de Cuisine Soleil, Marc Paquin, n'a pas d'autres choix.

« C'est sûr qu'une partie de nous est déçue. C'est 12 ans d'efforts en développement qui vient de se terminer. Nous avions beaucoup de demandes, mais malheureusement, nous n'avions pas la trésorière et les investissements pour soutenir les activités. »

-Marc Paquin, copropriétaire de Cuisine Soleil

Le montant de la transaction est confidentiel puisqu'elle est en attente d’approbation.

Cuisine Soleil va poursuivre la production de ses lentilles grillées désormais sous le nom de Snacky Day, à Val-d'Or.

Cependant l'avenir de l'usine en Abitibi-Témiscamingue est plus incertain que jamais.

« Quand nous allons avoir des investisseurs, c'est toujours la même question. Ils veulent tous qu'on déménage dans le Sud, à Laval, à Montréal ou sur la Rive-Sud de Montréal. Ils ne sont pas capables de venir nous voir avec leur Tesla, parce qu'ils doivent recharger leur véhicule à Mont-Laurier et ça leur pose beaucoup problème. Maintenant, ça va dépendre de si on peut trouver des investisseurs en région. »

-Marc Paquin

Le développement se déroule bien, dans un contexte où le revenu monétaire est très difficile. La poursuite des activités est à risque, s'il n'y a aucun investissement additionnel.