Une pétition circule contre les émissions d'arsenic à Rouyn-Noranda

Un comité citoyen de Rouyn-Noranda n'est pas d'accord avec le fait que la Fonderie Horne puisse émettre dans l'air, une quantité énorme d'arsenic, une substance qui est cancérogène.

Une pétition est donc lancée pour aller chercher le plus d'appui possible pour par la suite effectuer des pressions auprès des différentes instances gouvernementales.

« On souhaite que l'entreprise atteigne minimalement la norme québécoise qui juge sécuritaires les émissions atmosphériques d'arsenic à 3 nanogrammes par mètre cube. On veut que ce soit fait dans un délai très très très rapide. On veut que les efforts soient redoublés même quadruplés. »

-Mireille Vincelette, co-porte-parole du comité ARET de Rouyn-Noranda

Actuellement, le ministère de l'Environnement autorise l'entreprise à émettre 200 nanogrammes par mètre cube, soit une quantité 67 fois plus élevée que la norme provinciale puisqu'elle est active depuis plus d'une centaine d'années. Toutefois, le gouvernement obligera la Fondrie Horne à réduire ses émissions à 100 nanogrammes par mètre cube pour 2021.

« On comprend tout à fait la démarche et elle est très légitime. On continue de dire que c'est une priorité pour nous. On va assurer notre rôle de vigie. On a déjà convoqué les principaux intervenants à une rencontre. On sera transparent dans les démarches. »

-Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

Une assemblée publique aura lieu mercredi prochain le 19 juin à compter de 19h à l'Agora des Arts pour discuter de ce sujet et pour récolter le plus de signatures possible pour la pétition.