Une rencontre avec le ministre Heurtel pour parler d'Eska

Les représentants syndicaux d'Unifor poursuivent leur pression pour empêcher la compagnie Eaux Vives Water inc. (Eska) d'embouteiller une partie de sa production à Montréal. 

Le syndicat qui représente les employés de l'usine de Saint-Mathieu-d'Harricana demande une rencontre avec ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel. 

Également, une pétition a été lancée qui demande à l'employeur de suspendre sa décision. 

L'eau Eska est une richesse naturelle régionale et ça doit rester une richesse qui doit être transformée en région, donc ça devrait être créateur d'emplois pour la région, et ça ne devrait pas servir à autre chose qu'à créer des emplois. - le représentant national d'Unifor, Ronald Nantel

Rappelons que la compagnie de Saint-Mathieu-d'Harricana souhaite remplacer sa ligne de production d'eau gazéifiée, soit 4.5 % de son chiffre d'affaires, par une nouvelle ligne d'embouteillage d'eau dans différents formats. 

Avec ce changement, l'entreprise songe à confier certaines activités d'emballage en sous-traitance à des entreprises de la Métropole. 

Ce qui ne fait aucun sens selon le syndicat, puisque c'est un marché qui est en croissance, et que l'embouteillage en région permettrait la création d'une quarantaine d'emplois. 

Pour signer la pétition : https://www.petitions24.net/eaux_eska_-_gardons_nos_emplois_en_abitibi-temiscamingue