Val-d'Or: Trans Rail refuse de divulguer ses matières dangereuses

Trans Rail FN 27, à Val-d'Or.

L'entreprise Trans Rail FN 27 va en appel dans un dossier judiciaire l'opposant à la Ville de Val-d'Or concernant un règlement sur les matières dangereuses. Elle juge inacceptable que l'administration Corbeil ait accès à la liste de ses matières dangereuses, qui incluent le propane et le lithium, et ce depuis 2014.

À ce moment, Val-d'Or s'est dotée d'un règlement obligeant les entreprises à divulguer ces informations pour le bien des premiers répondants, notamment. C'était à la suite de la tragédie à Lac Mégantic. 

La juge Marie-France Vincent a statué le mois dernier que le règlement de la municipalité est valide, parce qu'elle constate qu'il a pour but de protéger ses citoyens.

Normalement, seuls les deux paliers gouvernementaux ont accès aux listes de matières dangereuses des entreprises sur le territoire.

Le maire Pierre Corbeil ne comprend pas que les municipalités n'y aient pas accès, alors que ce sont les pompiers sont les premiers à intervenir lors d'un incident impliquant ces matières.

Des avocats de Cain Lamarre représenteront Val-d'Or pour la suite des procédures judiciaires.