Vers une nouvelle politique de développement social à Val-d'Or

La ville de Val-d'Or place ses pions pour la mise sur pied d'une nouvelle politique de développement social. 

Mardi, lors du conseil municipal, les élus ont dévoilé les onze personnes provenant de différents milieux qui siégeront sur la commission.

Le regroupement aura le mandat de proposer à la Ville des actions afin d'améliorer la capacité des gens à vivre en toute sécurité et à leur permettre de participer pleinement à la société. 

Des rencontres se tiendront avec les différents membres de la commission en mai. 

La conseillère municipale, Karen Busque, fera partie du comité : 

« Ça touche à plusieurs aspects. Il y a toute la question de fierté et d'appartenance, mais aussi comment on soutient nos organismes communautaires, nos bénévoles, qui sont actifs dans la communauté. Ça va interpeller aussi les autres commissions municipales, notamment celle de la famille, de l'environnement, de la culture, donc tout est relié ». 

La participation citoyenne a été très forte, alors que les personnes responsables ont dû refuser certains candidats, faute de place sur la commission. 

Le coordonnateur de la commission de développement social, Paul-Antoine Martel : 

« Il fut un temps où Val-d'Or était un lieu de passage et de plus en plus les gens veulent s'implanter ici et sentent qu'ils peuvent jouer un rôle important. On a une certaine tradition communautaire, mais il reste plusieurs choses à construire et je sens que les gens sont prêts à le faire maintenant ». 

La création du plan d'action pourrait prendre plusieurs mois.