Vivement la relâche pour les monts de ski

Les monts de ski de la région se réjouissent des retombées économiques des différentes semaines de relâche. 

Même si le temps plus doux des dernières semaines ont fait travailler davantage les employés, les gens ont répondu présents. 

Au mont Kanasuta, les travailleurs n'ont eu d'autres choix que d'utiliser de la neige artificielle et d'augmenter les heures supplémentaires. 

Mais ça en a valu la peine, parce que la semaine de relâche est une véritable mine d'or pour la station de ski, explique le directeur général, Christian Maclure : 

« Ça représente environ 35-40 % de la saison qui est notre guide si on prend tous les chiffres de la semaine de relâche. C'est vraiment une bonne période qui nous aide à bien terminer notre saison ». 

Au mont Vidéo, la semaine de relâche se déroule jusqu'à dimanche.  

Une hausse importante de l'achalandage est observée, mais la directrice générale, Linda Poulin, assure que le temps d'attente pour une descente n'est pas trop long : 

« Ça se déroule relativement bien, parce que nous avons modifié le plan à la remontée. Il y a un petit peu de temps d'attente, mais j'estimerais ça à 4 ou 5 minutes maximum ». 

Après les relâches, les monts connaîtront quelques jours de répits avant d'accueillir les touristes ontariens, en semaine de relâche du 13 au 19 mars.