Rap keb en bref : 21 mai 2019

Tour d’horizon de ce qui a marqué le rap keb dans la dernière semaine.
 

Dramatik renaît 

Dramatik nous sert une nouvelle fois une bonne leçon de rap. Sur Le phénix, il était plusieurs fois, son troisième album solo, le vétéran du hip-hop québécois incarne «sa renaissance» à travers une suite de textes profonds et avisés, qui évoquent son tortueux parcours vers la lumière. Plus entouré que jamais, le rappeur et producteur peut notamment compter sur la présence de FouKi, Loussa, Disoul (de Dubmatique), Dan Bigras ainsi que J.Kyll et Imposs, ses deux collègues de Muzion. Un spectacle de lancement gratuit et ouvert à tous aura lieu le 29 mai prochain au Ministère, à Montréal.

 

White-B dévoile sa Blacklist

Au lieu de multiplier les projets semblables, White-B prend son temps entre chaque parution, et c’est tout à son honneur. Si sa première mixtape solo Confession risquée, parue à l’automne 2017, lui avait permis de se positionner comme l’un des plus talentueux rappeurs de la relève, son nouveau projet Blacklist a le potentiel de le propulser au devant de la scène rap d’ici. Moins porté vers ses influences hip-hop françaises des années 1990 et 2000, le Montréalais explore ici les possibilités mélodieuses de sa voix et flirte davantage avec le dancehall.

 

Nouveau départ pour Taktika

Duo pionnier du rap de Québec, Taktika présente le deuxième extrait de son prochain album, à venir le 6 septembre prochain sous Explicit Productions. Moins impétueux que le précédent single Ange noir, paru l’été dernier, Prince de la ville mise sur une ambiance nostalgique à saveur cloud rap.


Rymz vise l’Europe

Signé sous Joy Ride Records, la même étiquette que Loud, Rymz convoite un tout nouveau marché avec la réédition européenne de son troisième album Mille soleils, paru ici à l’automne 2017. Pour souligner ce nouveau départ, le Maskoutain d’adoption montréalaise propose une excellente nouvelle chanson : Marchand de sable, en duo avec Karim Ouellet.

 

Alaclair Ensemble enflamme Sainte-Thérèse

Miné par d’importants problèmes logistiques (on rapporte que le plancher de la salle était sur le point de défoncer…), le spectacle d’Alaclair Ensemble prévu au Local 41 lors du festival Santa Teresa ce week-end a été annulé à la dernière minute. Un mal pour un bien, car les gars ont finalement surpris la foule sur le toit d’une minivan pour une interprétation plus que mémorable de leur hit Flx.

Le dreamy trap de J.u.D. 

Issu du collectif Alaiz, originalement formé de plusieurs talentueux beatmakers québécois comme Kaytranada, High Klassified et Dr. MaD, J.u.D. montre que trap, dream pop, R&B et house peuvent se mélanger avec finesse sur Fade, premier extrait de son premier album officiel, Forever Yours, à paraître cet été. En duo avec le chanteur américain Paris Jones, la pièce profite d’un puissant clip signé Adem Boutlidja.

 

Beyou

À contre-courant sur une scène rap toujours très friande de trap, Beeyoudee (alias Beyou) livre un premier album sous sa toute nouvelle étiquette indépendante Mandril.