5 moments marquants de l'ADISQ

L'ADISQ célèbre cette année son 40e anniversaire ! Depuis 1979, plusieurs artistes sont montés sur scène pour récolter un trophée Félix bien mérité et, parfois, durement gagné.

Par contre, leurs discours de remerciement ne se déroulent pas toujours comme prévu... Certains sont victimes d'incidents inattendus, tandis que d'autres en profitent pour créer une controverse.

Voici 5 moments marquants qui resteront à jamais gravés dans les archives de l'ADISQ.


5. Isabelle Boulay se fait maquiller - 2005

En remportant le Félix de l'Artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec, Isabelle Boulay est allée faire la bise à Corneille tout juste avant de monter sur scène. Tachée au visage par le fond de teint foncé du chanteur, Isabelle a dit avoir vécu une « grande leçon d'humilité ».


4. Le 83 interrompt le gala - 2002

Ce n'est pas d'hier que le hip-hop est populaire, mais il a longtemps été peu représenté dans les médias québécois. En 2002, le collectif hip-hop 83 a choisi de dénoncer la situation en montant sur la scène, à l'impromptu, devant la stupéfaction de l'animateur.


3. Céline refuse un trophée - 1990

Après le succès de son premier album en anglais Unison, Céline Dion s'est vue décerner le Félix de l'Artiste anglophone de l'année, un trophée qu'elle a refusé d'accepter. À sa suggestion, la catégorie a depuis été rebaptisée.


2. Guy A Lepage lance un Félix - 2004

Piqué au vif par l'absence de Richard Desjardins, récipiendaire de nombreux prix ce soir-là, l'animateur Guy A Lepage a provoqué un scandale en lançant un de ses Félix en coulisses. Un geste qui a fait couler beaucoup d'encre dans les jours suivants.


1. Luc Plamondon se bat pour les droits d'auteurs - 1983

Source de revenus des créateurs, les droits d'auteurs n'ont pas toujours été distribués équitablement. En acceptant le Félix de la chanson de l'année écrite pour Robert Charlebois, Luc Plamondon a choisi d’utiliser sa tribune pour dénoncer le manque de redevance aux auteurs-compositeurs.