Pascal Montembeault plaide coupable pour des crimes sexuels

Montambeault

Pascal Montembeault reconnait avoir posé des gestes sexuels sur une centaine d'adolescentes, dont certaines du Centre-du-Québec.

Il a plaidé coupable à 163 accusations dont leurre informatique, production et possession de pornographie juvénile et incitation à des contacts sexuels.

Entre 2016 et 2017, l'homme de 39 ans de Trois-Rivières utilisait un pseudonyme sur le Web, Marc-André Cormier, pour aborder ses victimes potentielles.

Il était actif notamment sur Facebook, Skype et Ados rencontres. Les victimes proviennent de partout au Québec et même de France.

Montembeault a été arrêté en 2017 après avoir agressé sexuellement une adolescente de 14 ans dans un parc de Sherbrooke.

L'enquête policière a mené aux aveux des crimes menés par le Web.

Montembeault demeure détenu. Un rapport présentenciel et sexologique a été réclamé.