Une préposée aux bénéficiaires pour 88 résidents à Drummondville.

Le manque de travailleurs soulève des inquiétudes dans une résidence privée pour aînés de Drummondville.

Vendredi dernier, une préposée aux bénéficiaires s'est retrouvée seule en charge de 88 personnes à la Résidence 600 Bousquet. La résidence pour aînés compte sur 7 préposés aux bénéficiaires sur une possibilité de 17 et sur 1 infirmière auxiliaire sur une possibilité de 4.

Aux dires du syndicat des employés, la direction du 600 Bousquet n'arriverait pas à pourvoir les postes vacants. 

 

Linda Michaud est conseillère syndical au Syndicat québécois des employés de service  - section locale 298 de la FTQ.

"On a des gens avec beaucoup d'ancienneté qui travaille là et pour eux, les résidents c'est super important, donc ils donnaient du temps. Mais, rien ne s'arrange. Ça empire tout le temps parce que les employés sont fatigués, donc certains partent, ils ne peuvent plus endurer cette situation-là, ils démissionnent. D'autres sont en maladie, ils ont tellement travaillé, ils se sont épuisés."

 

La Résidence 600 Bousquet étant certifiée, une plainte a été déposée au CIUSSS de la Mauricie/Centre-du-Québec.

La résidence privée compte 125 unités et peut accueillir une clientèle autonome et semi-autonome. La résidence possède aussi une unité prothétique sécurisée de 16 à 18 chambres qui fournit des soins à une clientèle  souffrant d’Alzheimer ou éprouvant des déficits cognitifs.

 

 

En collaboration avec Yannick Rochette, journaliste Bell Media