Manque de personnel en santé : la CSN exige des actions concrètes

Santé (iStock.com sudok1)

Le manque de personnel chronique fait mal au Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Outaouais.

La CSN estime qu'il est temps que le CISSS et que le gouvernement améliorent les conditions de travail et salariales du personnel afin de parvenir à les attirer et surtout à les retenir dans le réseau.

La proximité avec l'Ontario est aussi une cause importante des problèmes de rétention dans les établissements de la région. 

Selon des données du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais, il manque présentement au moins 2 600 préposées aux bénéficiaires pour répondre à la demande dans la région.

« Le gouvernement Legault doit passer en cinquième vitesse pour mettre fin à la crise du réseau. Ça dure depuis trop longtemps. La solution est pourtant simple. Rien ne pourra être fait, tant et aussi longtemps que le gouvernement n’acceptera pas d’améliorer les conditions de travail et les salaires du personnel du réseau. La prochaine négociation approche à grands pas. C’est l’occasion de mettre fin à l’hémorragie. »

Julie Legault, vice-présidente régionale de la FSSS-CSN