Mise en garde du SPVG contre la dénonciation de pornographie juvénile

Le Service de police de Gatineau désire mettre en garde la population contre le partage d'images de pornographie juvénile même en cas de dénonciation.

Les autorités rappellent que les conséquences peuvent être graves et mener à des accusations criminelles.

Le SPVG a récemment ouvert une enquête après que des individus aient partagé à des proches un fichier contenant de la pornographie juvénile pour manifester leur dégoût par rapport aux images présentées ou pour les mettre en garde.

Ils auraient ensuite supprimé le fichier de leur ordinateur.

Malgré les bonnes intentions derrière ces gestes, les autorités vous rappellent que ce n'est pas la bonne façon de réagir et vous demandent de les contacter immédiatement dans un cas semblable.