Tarification sociale : une « réussite » pour la STO

La Société de transport de l'Outaouais qualifie de « réussite » la première année de son nouveau programme de tarification sociale.

L'objectif du tarif ÉCHO, qui est l'équivalent du tarif étudiant, est de rendre le transport en commun accessible aux personnes plus vulnérables financièrement.

Au total, un peu plus de 1 800 personnes ont été admises au programme en 2018, soit 63% de bénéficiaires de l'aide sociale, 28% de nouveaux arrivants et 9% de travailleurs sous le seuil du faible revenu.

Comparativement à 2017, une augmentation de 32% des déplacements a été observée parmi les clients ÉCHO qui étaient déjà des clients de la STO.

26% des bénéficiaires du programme n'avaient jamais utilisé le transport en commun.

« Le prix des titres de transport pouvant être un frein aux déplacements, l’idée d’une tarification sociale se voulait une façon concrète de contribuer au développement social et économique de notre ville et de notre communauté. À la lumière des résultats, la STO peut affirmer que c’est mission accomplie car les clients du programme ÉCHO se sont déplacés davantage et à meilleur prix. »

Myriam Nadeau, présidente de la STO

Rappelons que la STO est la première et la seule société de transport au Québec à avoir initié une tarification sociale.

« La STO et plusieurs organismes du milieu demandent aujourd’hui au gouvernement du Québec un soutien financier et logistique. La STO poursuivra le programme dans sa forme actuelle pour une deuxième année. Toutefois, il est clair que nous aurons besoin d’alliés pour l’avenir de la tarification sociale au Québec. »

Myriam Nadeau, présidente de la STO