Le Musée des religions du monde devient le Musée des cultures du monde

Après plus de 30 ans sous le nom de Musée des religions du monde, l'institution devient le Musée des cultures du monde. Ce changement important dans l'histoire du musée survient alors que le débat sur la laïcité de l'État se poursuit au Québec, et ce n'est pas étranger à ce vent de renouveau à Nicolet.

La réflexion s'est entammé il y a cinq ans, au moment où il devenait de plus en plus difficile d'obtenir du financement en raison du nom, avoue la présidente du Musée Dominique Boucher.

« Le nerf de la guerre aujourd'hui dans toutes les institutions, c'est le financement. Le mot « religion » bloquait vraiment toutes les formes de financement qu'on pouvait aller chercher. Ça devenait très difficile. »

Pour permettre au Musée de survivre, la direction a donc pris la décision de modifier son nom, son identité et son image visuelle.

« Le contexte mondial autour de la religion fait que la majorité de la population a peur du mot « religion ». Il n'y a pas l'ouverture qu'on voudrait », ajoute Mme. Boucher.

Nouveau logo

La présentation du nom arrive du même fait avec un tout nouveau logo. Ce dernier présente les trois lettres M - C - M, qui signifie les mots Musée - Culture - Monde, superposée une par-dessus l'autre. Cet agencement peut laisser voir une personne aux bras ouverts, un symbole d'ouverture, ainsi qu'un Inukshuk ou un totem, faisant référence au patrimoine amérindien et inuit. Le logo peut aussi laisser voir une croix, représentant la religion et les collections du musée.

Musée des cultures du monde

Ce vent de fraîcheur dans l'institution lui permettra d'explorer davantage la culture et l'ethnologie des différentes nations. Il faut savoir qu'à l'origine, le véritable nom de l'endroit est le Musée d'histoire, d'ethnologie et d'arts religieux.

La religion sera toujours perceptible dans les prochaines expositions, mais la direction promet que l'ouverture sur les cultures sera priorisée.