Manifestation devant les bureaux du ministre du Travail Jean Boulet

Des dizaines de travailleurs et travailleuses du secteur de l'entretien ménager ont manifesté leur mécontentement devant le bureau du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet vendredi matin à Trois-Rivières.

Ces employés syndiqués ont signé leur nouvelle convention collective en octobre 2017. Depuis cette signature qui leur permettaient de toucher une augmentation de salaire de 0,45$ par heure, ils n'ont toujours pas pu recevoir un cent de l'augmention en question. La majorité de ces salariés travaillent à temps partiel, de soir ou de nuit.

Ils sont en attente d'un décret qui permettra l'entrée en vigueur de l'augmentation salariale. Ce décret doit être promulgué par le ministère de Jean Boulet. Le changement de gouvernement a ralenti le processus pour les employés touchés par la convention collective.

« Normalement, une promulgation de décret se fait en 9 mois, mais le gouvernement libéral avait tout mis ça au ralenti. Le gouvernement caquiste n'est pas responsable de la situation, mais c'est lui qui possède la soumission », souligne le leader syndical Normand Larcher.

Normand Larcher apprécie l'ouverture d'esprit du ministre du Travail.

« Il démontre une écoute intéressante pour notre dossier, alors ça nous encourage, mais on ne lâchera pas tant qu'on aura pas notre augmentation de salaire. »

Jean Boulet est sorti de son bureau pour s'adresser aux dizaines de travailleurs réunis sur place. Certains provenaient de la grande région de Montréal pour l'occasion.

« J'ai donné instruction aux personnes de mon ministère responsables de votre dossier de faire tout ce qu'ils peuvent faire pour accélerer le processus de publication du décret. [...] Je vais tout faire en mon pouvoir pour que ça aille le plus vite possible. Je suis hyper sensible à votre dossier et c'est pourquoi je suis venu vous saluer et vous dire que vous avez bien fait de vous exprimer. »

Les syndiqués ont applaudi le discours du ministre et ont quitté les lieux satisfaits de la rencontre obtenues.

manifestation ministre du travail

Bell Média