44 % du parc marin Saguenay-Saint-Laurent interdit aux croisières

Les croisières pour observer les baleines seront interdites sur une superficie qui représente 44 % du parc marin Saguenay-Lac-Saint-Jean. Depuis 2015 déjà que les bateaux d'excursion ne se rendaient plus de Baie-Sainte-Catherine jusqu'à Gros Cap-à-l'Aigle, dans Charlevoix, indique le directeur scientifique du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins.

Le gouvernement fédéral interdit maintenant officiellement la navigation dans le secteur, précise Robert Michaud qui rappelle que l'été, les femelles bélugas et leurs petits se rassemblent dans ce secteur où il y a une abondance de nourriture et de l'eau plus chaude. Il ajoute que ce secteur n'est pas très populaire auprès des populations de baleines.

 

« C'est un geste significatif puisqu'il est tourné vers l'avenir. C'est que dans le parc marin, on s'assure de conserver certains secteurs à des vocations de conservation. C'est très inspirant. On est habitué de voir ça dans des parcs terrestres, c'est à dire, on dédit une partie du parc des Laurentides à la conservation, et on prend un autre secteur dans lequel on favorise l'exploitation des ressources ou la pêche et la chasse. Dans le cas du parc marin, il y a quand même 60 % de la superficie dans laquelle il y a des excursions d'observations et elles sont bien encadrées. » - Robert Michaud, président du GREMM

 

 

 

Par ailleurs, cette mesure annoncée par Ottawa est prometteuse pour les décisions à venir concernant les grands projets à Saguenay qui vont générer beaucoup de trafic maritime s'ils sont tous acceptés, croit Robert Michaud. Il est d'avis que pour favoriser la cohabitation des mammifères et des navires commerciaux, il pourrait y avoir par exemple des refuges acoustiques pour les bélugas. Le scientifique semble plutôt optimiste de trouver des solutions qui pourront plaire à tout le monde, un peu comme vient de l'annonce le gouvernement pour la protection du parc marin qui a été élaborée avec neuf entreprises spécialisées en croisières aux baleines.