Au tour de la Couronne d'en appeler de la peine d'Alexandre Bissonnette

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales veut en appeler de la peine imposée à l'auteur de la fusillade de la Mosquée de Québec. La poursuite estime que son crime mérite une peine plus sévère.

Alexandre Bissonnette a été condamné à une peine de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 40 ans. La Couronne souhaite plutôt que le meurtrier ne puisse demander de libération avant 50 ans.

Dans sa requête, le DPCP souligne que la peine rendue par le juge François Huot «ne reflète pas la gravité de l'infraction et le degré de responsabilité» du tueur.

Vendredi, la Défense a aussi porté la peine en appel, réclamant que le jeune homme puisse demander une libération conditionnelle après 25 ans.

Alexandre Bissonnette a fait feu sur des fidèles en janvier 2017. Il a plaidé coupable à six chefs d'accusation de meurtre et six chefs de tentative de meurtre.