David St-Jacques chaudement accueilli à l'Agence spatiale canadienne

L'astronaute québécois David Saint-Jacques a été accueilli en véritable héros aujourd'hui au centre spatial John-H.-Chapman de l'Agence spatiale canadienne, à Saint-Hubert. C'était la première fois qu'il y mettait les pieds depuis son retour sur Terre le 24 juin dernier, après une mission de six mois dans l'espace.


Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, était présent pour accueillir David Saint-Jacques, tout comme des employés de l'Agence et des jeunes du camp de jour. Tous l'ont applaudi à son arrivée.

David Saint-Jacques a passé 204 jours en orbite, soit la plus longue mission dans l'espace pour un astronaute canadien. Il est très heureux d'être de retour.

« Le blues? Non! J'ai eu la chance d'accomplir tout ce que je pouvais rêver d'accomplir là-haut. J'y retourne souvent dans ma tête. Ça m'a fait apprécier aussi la vie sur Terre, toutes les choses qu'on prend pour acquises et qu'on ne devrait pas, comme la joie d'avoir des amis, une famille, de pouvoir marche dehors, de pouvoir croquer dans une pomme fraîche. »

- l'astronaute David Saint-Jacques

Retour à la vie normale

Parmi ses plus grandes réalisations dans le cadre de cette mission, il se dit très fier d'avoir opéré le bras canadien, alors que la plupart des opérations majeures de la station le requièrent. David Saint-Jacques a aussi exprimé sa fierté pour ce qui a été accompli dans le domaine spatial canadien.

L'astronaute en a profité pour faire la promotion de la conquête de l'espace chez les jeunes aujourd'hui, comme il l'a fait pendant sa mission alors qu'il a parlé 20 fois à des groupes d'élèves d'un peu partout en province. Il a été très généreux avec eux et a indiqué sur Twitter avoir apprécié l'accueil chaleureux.

David Saint-Jacques est en pleine forme, même s'il a encore de légers étourdissements, ce qui est normal en raison de la gravité. Sa réadaptation va bien et l'astronaute prévoit retrouver une vie normale dans les prochains mois.

« Ça prend de deux à six mois avant d'être complètement fonctionnel encore. C'est comme un retour progressif au travail, si on veut. Après les fêtes, je devrais être un mari, père, ami et employé standard. »

- David Saint-Jacques

David Saint-Jacques passera du temps avec ses proches dans les prochains jours avant de retourner travailler pour la NASA au Texas.

- Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média.