DESJARDINS: Une pétition pour de nouveaux numéros d'assurance sociale

desjardins

Des milliers de clients Desjardins demandent au gouvernement Trudeau un nouveau numéro d'assurance sociale en lien avec le vol de données de 2,9 millions de clients le 20 juin dernier. En fin d'après-midi, plus de 84 000 personnes avaient signé une pétition en ligne sur le site Change.org.

L'auteur de la pétition, Pierre Langlois, croit que les autorités n'ont d'autre choix que d'offrir un nouveau numéro d'assurance sociale aux clients lésés en raison de l'ampleur de la fraude. Leur nom, la date de naissance, l'adresse, leur numéro de téléphone et leurs courriels se retrouvent maintenant dans les mains d'inconnus.

Nouvelle enquête

La Commission d'accès à l'information du Québec et le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada annoncent qu'ils vont collaborer ensemble pour faire la lumière sur ce vol massif de données chez Desjardins.

Les deux organismes veulent déterminer si le Mouvement Desjardins a respecté les lois provinciale et fédérale sur la protection des renseignements personnels.

«Bien que Desjardins exerce l'essentiel de ses activités au Québec et est assujetti à la loi provinciale, il est également assujetti à la loi fédérale pour les activités qu'il exerce dans d'autres provinces.  Les commissariats ont donc décidé de collaborer pour les fins de ces enquêtes.»

Textos frauduleux

Desjardins appelle à la vigilance contre des textos frauduleux envoyés à ses membres. Des personnes opportunistes profitent de la vulnérabilité des clients touchés par le vol de données et tentent d'obtenir leurs renseignements personnels par SMS.

Il faut éviter de cliquer sur les hyperliens contenus dans ces textos. La coopérative financière assure qu'elle ne demandera jamais de l'information personnelle via message texte.

Pour savoir quoi faire avec ces textos frauduleux, consultez site web de Desjardins. Il est également possible de le transférer à protection@desjardins.com.

Du renfort pour Équifax

Depuis ce matin, il est possible d'activer la protection de surveillance du crédit d’Equifax en composant le 1-800-CAISSES. Ce sont des employés de Desjardins qui assureront l'inscription. Puis, vers le milieu de la semaine, il sera possible d'adhérer au forfait via le service AccèsD.

Plusieurs membres ont eu de la difficulté à s'inscrire au service de surveillance offert par Desjardins. Certains ont reçu des messages d'erreur en ligne puisqu'Equifax ne tient pas compte des accents sur son site internet. Les utilisateurs qui ont préféré s'inscrire par téléphone ont dû parfois patienter plusieurs heures avant d'être entendus. 

«Qu'on parle du site web qui a été parfois inaccessible, des détails de réponse qui pouvaient être longs, jusqu'aux difficultés de se faire servir en français, bref cette situation et inacceptable.» -le PDG du Mouvement Desjardins, Guy Cormier

Seulement 100 000 des 2,9 millions de membres touchés par le vol de données personnelles ont pu s'enregistrer vendredi. Le Mouvement Desjardins se veut toutefois rassurant, indiquant que le nombre de vols d'identité n'a pas augmenté depuis cette brèche. L'entreprise promet de rembourser les personnes qui seraient victimes d'un vol d'identité avant d'avoir pu s'inscrire au service de protection d'Équifax.

Voici un extrait d'une lettre s'adressant aux membres publiée vendredi sur le site Accès D:

Desjardins.com

(Avec la collaboration de Benoit Chevalier et Audrey Folliot, journalistes Bell Média)