GRANBY: Nouvelles accusations contre le père de l'enfant martyre

Deux nouvelles accusations ont été déposées contre le père de l'enfant martyre de Granby. L'homme de 30 ans est accusé d'abandon d'enfant et d'avoir omis de lui fournir les choses nécessaires à son existence.

Ces accusations s'ajoutent à celle de séquestration déjà retenue contre lui. 

Le père et la belle-mère de la fillette de 7 ans, décédée le mois dernier, devaient comparaître ensemble pour leur remise en liberté. La comparution de la belle-mère a été remise à plus tard alors que celle du père s'est poursuivie toute la journée, au palais de justice de Granby. La couronne s'oppose à sa remise en liberté. En plus d'une accusation de séquestration, la belle-mère est aussi accusée de voie de fait grave sur l'enfant.  

Plutôt aujourd'hui, l'enquêteur de la Sûreté du Québec au dossier a témoigné. Il a parlé de l'état de santé de l'enfant à l'arrivée des ambulanciers. Des photos et vidéos ont été présentées. La preuve est frappée d'une ordonnance de non-publication pour éviter que soient identifiés la petite victime ou encore des membres de la famille.

La comparution était suivie par plusieurs journalistes et membres de la famille. La mère biologique de l'enfant était présente. Elle est sortie de la salle d'audience en pleure à quelques reprises. La fillette de 7 ans a été retrouvée ligotée et bâillonnée dans le domicile familial dans les heures précédant son décès. L'histoire qui a choqué le Québec a mené à la création d'une commission d'enquête sur les ratés de la DPJ. L'organisme était déjà intervenu auprès de la famille. 

À LIRE ÉGALEMENT: Mort d'une fillette à Granby, où était la DPJ?

(Avec la collaboration de Benoit Chevalier, journaliste Bell Média)