Islamophobie: Nathalie Lemieux s'explique

La conseillère gatinoise Nathalie Lemieux est sortie de son mutisme, trois jours après avoir soulevé un tolé avec des propos controversés sur l'islamophobie.

Dans une lettre ouverte publiée ce matin, la principale intéressée s'est dite désolée que ses commentaires en aient choqué ou blessé certains et qualifie d'injuste le traitement qui lui a été réservé depuis.

Elle persiste d'ailleurs à dire que le Québec n'est pas une société islamophobe et remet en question son droit à la liberté d'expression.

Mme Lemieux quitte en paix, dit-elle, le poste de mairesse suppléante de Gatineau et de membre du comité exécutif, mais demeure conseillère du district de Touraine.

Elle affirme maintenant vouloir laisser aux autres le débat à venir sur la laïcité et ne fera aucun autre commentaire sur cette saga.

Elle sera même absente du conseil municipal pendant quelques jours.

Voici la lettre ouverte intégrale diffusée par la conseillère:

Le maire de Gatineau a réagi à la lettre ouverte en fin de journée.