Les travailleurs d'ABI refusent la dernière offre patronale

82% des travailleurs d'ABI ont dit "non" à la dernière offre patronale déposée la semaine dernière lors d'un vote secret tenu au terme d'une assemblée syndicale qui aura duré près de cinq heures. 

Une offre que le syndicat qualifie de moins généreuse qu'en décembre 2017. Le protocole de retour au travail semble être un des principaux points d'achoppement.

Le président du syndicat chez ABI, Clément Masse, affirme que ce sont plusieurs points qui sont en litige avec l'employeur contrairement aux deux points lors du dernier vote tenu en janvier 2018. 

«Les organisations, les horaires de travail, la sous-traitance, les coupures de poste, les régimes de retraite. Le mépris des travailleurs d'arriver encore avec une entente qui n'est pas négociée, l'employeur veut encore imposer sa façon de faire»

Les réactions sont nombreuses chez les intervenants politiques qui espéraient la fin du conflit.  Tous s'entendent cependant pour dire que si le rejet est aussi massif c'est que l'offre n'était pas satisfaisante. 

Le syndicat espère maintenant une rencontre avec le premier ministre François Legault afin de rétablir l'équilibre dans les négociations.