Malgré la grogne, la CSDHR va de l'avant avec son nouvel horaire

Un arbitre pourrait être nécessaire afin d'approuver la nouvelle grille horaire de la Commission scolaire des Hautes-Rivières.

L'horaire sur 10 jours prévoit des périodes de 60 minutes au primaire et la diminution du temps accordé aux spécialités comme l'anglais, les arts et le sport.

Même si certains conseils d'établissement ont voté contre, la décision sera cassée par le Conseil des commissaires.

"Si le conseil d'établissement refuse d'exercer le pouvoir qui lui appartient, ultimement c'est le conseil des commissaires qui doit prendre la décision. C'est prévu par la loi," explique le secrétaire général de la CSDHR, Mario Champagne.

La présidente du syndicat des enseignants de la Commision scolaire des Hautes-Rivières voit les choses autrement:

"Pour la Commission scolaire, la décision est prise. Pour nous, la Loi de l'instruction publique permet aux parents de se prononcer," dit Jacynthe Côté.

Plusieurs conseils d'établissement doivent entériner la nouvelle grille pédagogique ces prochains jours.