Propos islamophobes: mairesse suppléante de Gatineau démise de ses fonctions?

La mairesse suppléante de Gatineau sera possiblement démise de ses fonctions en raison de ses propos controversés sur l'islamophobie.

Hier dans une entrevue accordée au quotidien Le Droit, Nathalie Lemieux, a indiqué que «l'islamophobie n'existe pas» et que les «musulmans refusent de s'intégrer à la population québécoise». Elle a également mentionné que le Premier ministre Justin Trudeau a «inventé un problème»

Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin, a réagit en disant qu'il se dissociait des propos de Mme Lemieux. 

« Nous à Gatineau on pense qu'on a un beau modèle d'intégration, on favorise le dialogue, on a fait un sommet sur le Vivre-Ensemble. À partir du moment où la mairesse suppléante parle en mon nom je pense qu'on devrait rester un interlocuteur valable auprès des communautés justement pour qu'on s'assoit ensemble et qu'on se parle, je pense que ces propos la disqualifient comme interlocuteur.»     

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

D'autres conseillers municipaux se sont prononcés sur les propos de leur collègue. Voici ce que Daniel Champagne, conseiller pour le district du Versant a écrit sur sa page Facebook:

Nathalie Lemieux, qui a été élue au conseil municipal de Gatineau en 2017, devrait s'adresser aux médias la semaine prochaine.