Trop de temps d'écran nuit aux notes et à la santé des jeunes

Une nouvelle étude renforce les effets néfastes de la surconsommation d'écran sur le mode de vie de nos jeunes. En plus de nuire en classe, le laisser-faire sur l'utilisation du cellulaire et des jeux vidéo doit être vu comme un problème de santé publique selon les experts.

L'enquête menée par l’Université Sainte-Anne auprès de 40 000 élèves de la Nouvelle-Écosse démontre que les jeunes qui passent le plus de temps devant l'écran ont de moins bonnes notes et démontre souvent plus d'agressivité que leurs pairs selon le Journal de Montréal. La surconsommation d'écran aurait aussi un impact négatif sur l'activité physique et les habitudes alimentaires. Plus le temps d'utilisation augmente, plus les effets néfastes seraient importants. C'est pourquoi plusieurs experts veulent considérer cet enjeu comme un problème de santé publique au même titre que le tabagisme. 

Des études américaines font aussi état d'une possible corrélation entre le temps passé devant les écrans et les diagnostics d'anxiété et de dépression chez les jeunes. 

Les jeunes de 5 à 17 ans devraient passer moins de 2h par jour devant un écran.