Un jeune homme du Saguenay accusé de possession de mangas

Un jeune homme de 19 ans a été accusé au Palais de justice de Chicoutimi mercredi de possession de bandes dessinées japonaises représentant des enfants, appelées mangas. 

L'internaute est également accusé d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile. Le Code criminel interdit la possession et la distribution de bandes dessinées à caractère sexuel mettant en scène des mineurs. Les contrevenants s'exposent à une sentence de 14 ans de prison. La peine minimale est d'un an. 

L'avocat du jeune accusé, Me Luc Tourangeau n'a jamais eu ce genre de dossier auparavant. Le dossier reviendra devant le tribunal le 4 juin, le temps que la Couronne complète son enquête.

Pas une première au Québec 

En septembre 2014, Régis Tremblay, un ancien militaire de Valcartier, avait été condamné à 60 jours de prison en discontinue et deux ans de probation pour avoir accédé à ce type de pornographie juvénile. 

Les policiers avaient découvert plus de 200 fichiers graphiques dans son ordinateur.