VIDÉO: Le crucifix quitte le Salon bleu de l'Assemblée nationale

Une page d'histoire  se tourne alors que le crucifix a été officiellement retiré du Salon bleu de l'Assemblée nationale, aujourd'hui.

Le retrait du symbole chrétien a été voté à l'unanimité le 28 mars dernier, alors que le débat sur la laïcité battait son plein. Selon le gouvernement Legault, le principal signe de la religion catholique n'avait plus sa place dans cette salle où les députés prennent des décisions au nom d'un état laïque. Sa présence au Salon bleu a d'ailleurs été remise en question plusieurs fois dans les dernières années.

Le cruficix était accroché depuis 1936, soit depuis l'ère Maurice Duplessis. Il a été remplacé en 1982 sous René Lévesque, et c'est donc cette version plus récente qui est enlevée.

Voici le Salon bleu avant et après le retrait du crucifix de l'Assemblée nationale.

Collection Assemblée nationale. Photographe Pub Photo. Voici le Salon bleu avant et après le retrait du crucifix de l'Assemblée nationale.

Les deux croix seront exposées dans une vitrine muséale où elles pourront être vues par le public, entre le salon bleu et le salon rouge. Cette vitrine sera aménagée dans les prochaines semaines, et les croix seront accompagnées d'un texte résumant leur parcours.

Le crucifix a été retirée de l'Assemblée nationale le 9 juillet.

Collection Assemblée nationale. Photographe Pub Photo. Le crucifix a été retirée de l'Assemblée nationale le 9 juillet et placé dans cette boîte.

Les crucifix seront aussi retirés dans les salles d'audience des différents palais de justice du Québec, si ce n'est pas déjà fait. Les dirigeants des écoles et des hôpitaux auront la liberté de choisir s'ils les laissent en place ou non.

- Avec la collaboration d'Andrée-Anne Barbeau et Marie-Pier Boucher, journalistes Bell Média.