Sitôt installée, une borne électrique vandalisée à Saint-Hyacinthe

67142693_2228330607265140_8644729874956681216_n

La Ville de Saint-Hyacinthe tente de comprendre pourquoi un ou des vandales a sectionné le fil d'alimentation d'une nouvelle borne de recharge électrique sectionnée au centre-ville. Pour l'administration, il s'agit d'un geste gratuit qui a des conséquences et l'on cherche le ou les auteurs.

La publication sur la page Facebook de la Ville de Saint-Hyacinthe suscite déjà beaucoup de grogne et d'incompréhension de la part des citoyens.

Sitôt installé, le fil a été sectionné, on pense que le ou les vandales pourraient renvendre le précieux matériau contenu à l'intérieur de la gaine, du cuivre.

La nouvelle borne est en place depuis 5 jours au plus récent stationnement au centre-ville, sur la rue Marguerite-Bourgeoys entre les avenues Mondor et Saint-Simon.

Contacté par notre service de nouvelles, la Ville confirme que le bris est estimé à plus de 500$ et que l'installation d'une nouvelle borne électrique en coûte 5000$.

On nous confirme qu'il n'y avait pas de caméras de surveillance dans le secteur mais que, peut-être, des commerces disposent d'images ou que des citoyens ont été témoins de ce type de méfaits.

Il semblerait d'ailleurs, toujours selon la Ville, que l'on compte déjà un certain nombre de cas de fils électriques sectionnés depuis le début de l'été et que bien souvent, les vandales revendent le cuivre ou les matériaux.   

Le geste de vandalisme gratuit entraînera donc des coûts supplémentaires pour l'administration et les citoyens. 

Dans ce dossier, il est possible de contacter le système de gestion des requêtes de la Ville de Saint-Hyacinthe au 450-778-1000 ou la Sûreté du Québec au 310-4141.