40 ans de déjeuners au profit de la recherche sur le cancer

Le Déjeuner-bénéfice des agentes et agents de la paix au profit de la Société canadienne du cancer se tiendra le dimanche 17 février entre 7h00 et 11h30 à La Cage-Brasserie sportive de Rimouski.

À l'occasion du 40e anniversaire de l'événement, différentes activités seront présentée.

Il y aura un maître-chien, des mascottes, un kiosque d'informations et les participants pourront visiter les véhicules des différents corps policiers.

Les dons seront récoltés sur place ainsi qu'en ligne pour la toute première fois sur la page Facebook Déjeuner des agents de la paix.

Depuis les débuts de l'événement, 189 000$ ont été remis à la Société canadienne du cancer.

« Notre objectif est d’amasser 15 000$. On a remis en tout 189 000$, donc on devrait atteindre le 200 000$ cette année, c’est une excellente nouvelle. Les gens viennent, les repas sont gratuits, IGA fournit la nourriture et après ils font leur don comme bon leur semble. 40 ans plus tard, ce déjeuner n’a jamais été remis en question. »

Denis Amiot, président du comité organisateur

Déjeuner au profit de la recherche

Dans les années 40, environ 25% des Canadiens atteints du cancer survivaient à la maladie cinq ans après leur diagnostic. Avec la recherche, ce taux de survie dépasse aujourd'hui les 60%.

La policière Julie Bujold de la Sûreté du Québec témoigne de l'impact de la recherche sur sa rémission. Atteinte d’un cancer du sang, elle a pu vaincre la maladie grâce à la recherche.

« Le nom exacte c’est un lymphome non hodgkinien de phase 4. Il y a cinq ans seulement, on ne sauvait pas les patients de ce type de cancer. On donnait de la chimio, on allait vers le palliatif pour essayer de continuer à vivre dans les meilleures conditions possibles, mais on ne le guérissait pas. La recherche fait une différence, je suis ici grâce à la recherche. »

Julie Bujold de la Sûreté du Québec