75 % des résidents évacués ont pu réintégrer leur demeure

77 des 101 personnes évacuées dans le district de Saint-Robert à Rimouski ont pu réintégrer leur résidence.

Des travaux de dynamitage, qui ont eu lieu sur la rue Saint-Joseph Ouest, hier, ont forcé l’évacuation de 101 résidents en raison du déclenchement de plusieurs avertisseurs de monoxyde de carbone.

 En tout, une cinquantaine de pompiers, de policiers et d'ambulanciers ont été dépêchés sur les lieux.

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Ville de Rimouski

Le service de sécurité incendie procèdera, dès 18h00, à la réévaluation de près de 200 logements afin de valider le taux de ppm.

Trois nouveaux cas d'intoxication se sont ajoutés, cet après-midi, aux 12 qui avaient déjà été transportés à l'hôpital.

La Ville demande aux citoyens qui n'ont pas pu retourner chez eux de suivre le protocole, puisque plusieurs endroits dans le secteur présentent toujours une concentration élevée de monoxyde de carbone.

« Les gens communiquent avec nous, se rendent au Colisée Financière Sun Life, sont accompagnés par le service d’incendie qui valide que les taux de monoxyde de carbone sont à l’intérieur des normes acceptables. À partir de ce moment-là, les gens peuvent réintégrer leur demeure. »

Marc Parent, maire de Rimouski

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Jean-Gabriel Vallée

Des services de santé et de soutien psychologique sont également offerts au Colisée Financière Sun Life.

« La situation crée beaucoup d’anxiété chez les résidents et chez les personnes évacuées qui sont confrontées à de l’incertitude. On veut tenter de dissiper ce sentiment. »

Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique au CISSS du Bas-Saint-laurent

Les travaux de dynamitage sont toujours suspendus et le nettoyage du matériel se poursuit. Une tranchée a été créée dans la zone pour permettre l'évacuation du gaz.