101 personnes évacuées en raison du monoxyde de carbone à Rimouski

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Douze personnes, notamment des enfants et des aînés, ont été transportées à l'hôpital afin de soigner une intoxication légère.

Cette situation fait suite au dynamitage qui a eu lieu mercredi sur la rue Saint-Joseph Ouest dans le cadre des travaux de renouvellement des réseaux d'aqueduc, d'égouts et de voirie.

En tout, une cinquantaine de pompiers, de policiers et d'ambulanciers ont vérifié 190 unités d’habitation. Sept d'entre elles dépassaient de plus de 70 fois la norme de 10 ppm.

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Ville de Rimouski

Un gaz sournois et dangereux

Le directeur de la santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc, rappelle les dangers de l'exposition à ce gaz.

« Le monoxyde de carbone est dangereux pour les voies respiratoires. C’est même un gaz potentiellement mortel. En plus, il est inodore et incolore. Alors, on ne le voit pas et on ne le sent pas et on commence à ressentir des symptômes et parfois il peut être trop tard. On doit donc mener ce branle-bas de combat rapidement et c’est ce qui a été fait. »

Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média

Dr Leduc invite également les résidents à rester vigilants, car le gaz peut être « trappé dans le sol pendant 14 jours ».

Symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone:

  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Étourdissement
  • Manque de coordination

Suspension des travaux

Par ailleurs, la Ville de Rimouski a enclenché son plan de mesures d'urgence et un périmètre de sécurité a été établi.

Les travaux effectués dans le secteur demeureront, quant à eux, suspendus jusqu'à ce que l'entrepreneur fournisse un nouveau protocole.

« Il n’y a aucune indication qui fait référence à une négligence. Par mesure préventive, on va équiper chacun des résidents avec un avertisseur de monoxyde de carbone. Ils pourront réintégrer leur appartement à partir du moment où le Service de sécurité incendie aura validé que les normes sont respectées. »

Marc Parent, maire de Rimouski

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média

Une enquête sera menée par la Sûreté du Québec (SQ) et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) afin de faire la lumière sur les causes et circonstances entourant cet évènement.

La Ville de Rimouski confirme que 101 résidents du district Saint-Robert ont été évacués après le déclenchement de plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média