Des ossements dans les décombres

La Sûreté du Québec confirme avoir retrouvé des ossements en fin de journée jeudi dans la résidence incendiée à St-Charles-Garnier en début de semaine.

Une analyse sera effectuée dans les prochains jours pour identifier officiellement les ossements.

Pour le moment, la SQ ne peut confirmer qu'il s'agit bel et bien des restes de Raymond Lebel.

Monsieur Lebel manque à l'appel depuis l'incendie de la maison dans laquelle il vivait seul.

Un poste de commandement avait été installé hier sur le terrain de stationnement de l'église  à St-Charles-Garnier pour enquêter sur la disparition de Raymond Lebel.

Ajoutons que les causes de l'incendie sont inconnues pour l'instant.

La Sûreté du Québec n'écarte aucune hypothèse.