Du concret après une longue bataille de 4 ans

Après une longue bataille qui aura duré 4 ans, Maxime Boivin et les membres de sa famille peuvent finalement pousser un grand soupir de soulagement.

Québec investit 5,6 millions pour lutter contre la mérule pleureuse et venir en aide financièrement aux dizaines de  propriétaires touchés par ce problème partout dans la province.

Rappelons que la résidence de la famille de monsieur Boivin à St-Marcellin a été détruite en raison de la présence de la mérule pleureuse dans les fondations de la maison.

La mérule pleureuse est un virulent champignon qui profite d'un taux d'humidité extrême pour s'attaquer au bois et causer d'importants dommages.

Le gouvernement mettra en place un nouveau programme de 5 millions de dollars sur 3 ans pour aider financièrement les propriétaires.

400 mille dollars serviront à la recherche et à développer des méthodes de décontamination.

De son côté, l'organisme  Mérule Pleureuse Québec reçoit 180 mille dollars sur une période de 4 ans, pour informer et accompagner les propriétaires touchés.

La réaction de Maxime Boivin:

" Il y a eu des moments où on a pensé déclarer faillite, on a pensé à abandonner, mais on avait tellement de familles qui était derrière nous et qu'elles étaient heureuses d'avoir des gens qui défendaient leur cause. "

La ministre de l'habitation Lise Thériault:

" La bonne nouvelle c'est qu'il y a de l'argent disponible. Il faut comprendre que les recours judiciaires vont prévaloir sur le reste  mais certains cas tombent
" entre les craques de chaise " et qu'aucune aide est disponible. Ce sont ces cas-là qu'on veut aider. "