Encore de la bisbille

Un nouveau chapitre dans la guerre de clochers  opposant la Fabrique St-Germain à l'Archevêché de Rimouski.

Dans un communiqué, les 4 marguilliers de la Fabrique affirment avoir porté une plainte officielle à la Sûreté du Québec pour de présumées transactions bancaires frauduleuses.

Ils indiquent qu'ils ont constaté un manque à gagner de 200 000 $ dans les finances de la Fabrique il y a un mois.

L'Archevêché réplique en précisant avoir payé des comptes pour l'entretien de la Cathédrale  à la demande même de la Fabrique.

Alors que le climat est toujours aussi  tendu entre l'Archevêché , la Fabrique St-Germain  et le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la Cathédrale, le médiateur nommé par l'évêque Denis Grondin doit déposer ses recommandations dans les prochaines semaines.

Un point de presse sur l'avenir de la Cathédrale, qui est fermée depuis 4 ans, est prévu pour le mois de janvier.