Grève imminente pour les sylviculteurs

À moins d'avancées majeures dans les négociations, les travailleurs sylvicoles de sept entreprises du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie déclencheront prochainement une grève de façon sporadique.

Elle pourrait être entreprise dès le début de la saison de travail en juin.

Le Syndicat national de la sylviculture, qui représente près de 350 travailleurs, avait reçu le mandat d'entreprendre des moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève. 

Le président du syndicat, René Martel.

« Ça bouge aucunement. Ça n’a pas avancé nulle part. Au contraire, je vous dirais que ça a même reculé à certains endroits. C’est inacceptable. On veut être respecté. On est prêt. Les travailleurs sont prêts. C’est une première dans notre syndicat. C’est historique. On va exercer notre droit de grève. »

Les sylviculteurs réclament une augmentation salariale de 4 % annuellement, et ce, pour une période trois ans. 

Ils demandent également à ne pas être pénalisés financièrement en exerçant leur droit de refus ainsi qu'une convention collective de trois ans plutôt que cinq.

Six jours ont été votés pour ce premier mandat. 

La grève perlée pourrait évoluer jusqu'à la grève générale illimitée.