Guy Caron réagit à la démission de Jane Philpott

Guy Caron en chambre

Le député de Rimouski-Neigette/Témiscouata/Les Basques réagit à la démission de la présidente du Conseil du trésor Jane Philpott.

Dans la foulée de l'affaire  SNC-Lavalin, madame Philpott affirme ne plus avoir confiance envers le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Guy Caron répète qu'une commission d'enquête indépendante est nécessaire pour faire la lumière dans cette affaire.

Il ajoute que le gouvernement Trudeau doit également  étudier toutes les options pour éviter que plusieurs centaines de travailleurs perdent leur d'emploi en raison des décisions douteuses des dirigeants de SNC-Lavalin.

< Je pense qu'il y eu des entreprises qui ont été en difficulté dans les années 2000, comme Ford et Chrysler, le gouvernement a décidé de nationaliser les compagnies, de les remettre sur le droit chemin et ensuite de les privatiser. Je suis d'accord avec les gens qui disent que les employés de SNC-Lavalin n'ont pas à payer et devenir des victimes collatérales.  Voilà pourquoi le gouvernement doit regarder d'autres options que simplement celle de la médiation judiciaire. >  
 
Guy Caron, député néo-démocrate de Rimouski-Neigette/Témiscouata/Les Basques