Internet haute-vitesse: des délais inconcevables pour Harold Lebel

Le député de Rimouski revient à nouveau à la charge dans le dossier d'internet haute-vitesse en milieu rural.

Harold Lebel dénonce le système à deux vitesses au Québec qui favorise grandement le développement des milieux urbains.

Il presse le gouvernement Legault de remplir ses promesses électorales et d'investir 400 millions de dollars d'ici 2022  pour accélérer la connexion de toutes les régions à Internet haute vitesse. 

Le député de Rimouski constate avec déception que les délais de réalisation de la promesse sont passés de 4 à 7 ans.

240 000 foyers au Québec n'ont toujours pas accès à internet haute-vitesse.

Harold Lebel ajoute qu'il est inconcevable qu'en 2019, plusieurs secteurs du Bas-St-Laurent et de la MRC d'Arthabaska n'ont toujours pas accès à internet haute-vitesse ou à la téléphonie cellulaire.

Il s'agit d'un frein évident au développement économique mais également à l'arrivée de nouveaux arrivants en milieu rural.