L'UPA dénonce l'insuffisance de l'assurance récolte

L'Union des producteurs agricoles (UPA) dénonce le refus du gouvernement fédéral de modifier le programme québécois d'assurance récolte.

Selon le président de l'UPA, Gilbert Marquis, les dédommagements ne sont pas représentatifs des pertes réellement encourues par la sécheresse de l'été dernier.

Le prix du foin a presque doublé sur le marché en raison des mauvaises récoltes.

Gilbert Marquis craint que ces dépenses supplémentaires et le manque de financement dans le programme d'assurance poussent plusieurs agriculteurs à fermer leur entreprise.

« Quand tu n’as pas d’argent, un moment donné, il faut nourrir les animaux. Donc tu t’endettes. Si le fédéral n’injecte pas des sous, peut-être qu’on va perdre des producteurs agricoles. Quand ça coûte plus cher de foin que ce que ça rapporte, il y a une sérieuse discussion à avoir. »

Gilbert Marquis, président de l’UPA