Le ministre promet d'en faire plus pour les "victimes" de la traverse Matane-Côte-Nord

Le ministre des Transports promet d’en faire davantage pour venir en aide à l'industrie touristique de la Matanie et de la Côte-Nord en raison de la saga des traversiers.

François Bonnardel se dit conscient des impacts négatifs majeurs pour plusieurs hôteliers, restaurateurs et commerçants en l'absence d'un service fiable et régulier.

Il comprend les frustrations des utilisateurs mais également celles des acteurs de l'industrie touristique.

Le ministre affirme qu'il travaille sur une deuxième compensation sans toutefois en préciser les détails.

< On travaille pour une deuxième compensation. On leur a laissé 115 000 $ pour une campagne de publicité. J'en conviens parfaitement que pour eux c'est pas encore assez et qu'ils souhaitent un demi-million de dollars sur une période de 5 ans. On va continuer de travailler pour être capable d'amener les gens cet été à visiter ces deux régions, pour moi c'est extrêmement important. Je répète que j'en conviens que toute la saga des dernières semaines est extrêmement difficile.>

François Bonnardel, ministre des transports