Les diocèses de l'Est du Québec se joignent à l'offensive contre les prêtres pédophiles

Les diocèses de Rimouski, Baie-Comeau et Gaspé confirment qu’ils enclencheront un processus pour obtenir des données au sujet des prêtres qui ont fait l'objet d'allégations d'agressions sexuelles contre des mineurs.

Un enquêteur indépendant sera embauché.

L'Archevêché de Montréal a annoncé, hier, que l’ancienne juge de la Cour suppérieure, Anne-Marie Trahan, chapeautera une offensive d'envergure.

Une dizaine de personnes seront chargées d'analyser l'ensemble des dossiers de prêtres ayant exercés, depuis1950, dans les diocèses de Montréal, St-Jérôme, Valleyfield, St-Jean-Longueuil et Joliette.

On estime que le processus, qui doit débuter en septembre, prendra un an ou deux.

L’archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, a souligné, dans un communiqué, que les diocèses de Rimouski, Baie-Comeau et Gaspé souhaitent également aller au fond des choses dans ce dossier.

L’audit des archives débutera dès que le mandat sera attribué.

L’Archevêché n’accordera aucune entrevue.