Les producteurs de lait du Bas-St-Laurent craignent une guerre commerciale

Les producteurs de lait du Bas-St-Laurent craignent de faire partie des perdants de la politique protectionniste des États-Unis de Donald Trump.

En assemblée générale mercredi  à Rimouski, le conseil régional des producteurs a réitéré l'importance du statu quo du système en vigueur au Canada.

Après l'entente avec l'Union Européenne sur l'importation de fromage et le retrait des produits laitiers du guide alimentaire canadien, c'est la menace d'une guerre commerciale avec les américains qui inquiète les 620 producteurs de lait du Bas-St-Laurent.

Le président Gabriel Belzile:

" Autant les producteurs de lait du Bas-St-Laurent, du Québec, de l'Ontario et du Canada, les transformateurs, toute l'industrie parle d'une même voix. On demande aucune concession. On espère que le gouvernement va respecter cette demande et ne faire aucune concession aux américains. "

Parmi les éléments positifs, monsieur Belzile cite la présence d'une relève intéressante pour les producteurs de lait de la région:

" On a de plus en plus une jeune relève. De jeunes entrepreneurs qui veulent investir en production laitière et rester au Bas-St-Laurent. On est un peu avantagé par le fait que le climat ne permet pas vraiment la production de maïs et de soya. "