Les producteurs laitiers sont inquiets face à la gestion de l'offre

Alors que les négociations de l'ALÉNA se poursuivent à Washington, une dizaine de producteurs laitiers du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie ont rencontré mercredi le caucus québécois des députés libéraux fédéraux. 

Ils ont profité de l'occasion pour réitérer que le gouvernement du Canada doit s'assurer de protéger la gestion de l'offre. 

Le président des Producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, M. Gabriel Belzile a mentionné que l'abolition de cette dernière risquerait de faire disparaître des milliers d'emplois et des fermes familiales partout au Québec.

Lors des récentes négociations commerciales, le Canada a cédé 2% de ses parts de marchés à l'Union Européenne et 3,1% aux pays membres du Partenariat Transpacifique global et progressiste.

Selon les producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, le Canada importe 10% de ses besoins en produits laitiers alors que les États-Unis n'importent que 3% de leurs besoins.