Moyens de pression en vue chez Cédrico

Les syndiqués de l'usine Cédrico de Price accentuent les moyens de pression dans le but d'obtenir une nouvelle convention collective.

Les 50 travailleurs ont voté à 84 % en faveur de moyens de pression pouvant inclure des arrêts de travail.

Les syndiqués affiliés à la CSN estiment qu'ils ont fait des concessions salariales  pour aider une entreprise en difficultés  lors des négociations précédentes mais qu'il est temps pour le retour d'ascenseur.

Le syndicat et l'employeur ont fait appel au service de conciliation du ministère du travail en janvier.

La prochaine séance de négociation en présence du conciliateur  est prévue le samedi 18 février.

Selon le conseiller syndical Yves Lévesque, la balle est maintenant dans le camp de Cédrico.