PHOTOS | Un navire convoité par la STQ impliqué dans une collision

Décidément, un nuage noir semble flotter au-dessus de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. Le navire que la Société des traversiers du Québec (STQ) convoitait pour prendre la relève du NM F.-A.-Gauthier a subi un accident mercredi à son port d'attache de Cuxhaven en Allemagne.

Lors de tests en mer, le NM Saareema a foncé dans un cargo, le Curaçao Pearl, qui était, quant à lui, à quai.

L'agente maritime du traversier, Melanie Fisher, a indiqué à TVA Nouvelles que le courant était fort lorsque la collision s'est produite et que le capitaine opérait le bateau pour la première fois.

Elle a également affirmé que les dommages au navire, construit en Norvège en 2010, étaient mineurs et qu'ils nécessiteraient quelques jours de réparation.

Pour l'instant, la Société des traversiers refuse catégoriquement de commenter l'incident puisqu'elle n'est pas encore propriétaire du bateau.

« Vous comprendrez que la STQ ne commentera pas un incident qui est survenu en Europe sur un navire qui ne lui appartient pas. »

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec

Le navire que la Société des traversiers du Québec convoitait pour prendre la relève du NM F.-A.-Gauthier a subi un accident mercredi à son port d'attache de Cuxhaven en Allemagne.

ShipSpotting

Bientôt un remplaçant à la traverse Matane-Côte-Nord ?

Rappelons que la semaine dernière, le PDG de la STQ, Stéphane Lafaut, mentionnait que les négociations en vue de l'acquisition d'un navire pour remplacer le NM Apollo étaient dans leur dernier droit.

« Oui, la STQ négocie pour acheter un navire de relève permanent qui sera, à long terme, dans sa flotte et qui prendra, entre autres, la relève du F.-A.-Gauthier à Matane. Tant qu’on est en négociation, il n’est pas question pour nous d’identifier de quel navire il s’agit. Ce ne serait pas une très bonne stratégie au moment de conclure des négociations. »

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec