Places en garderie: la classe politique de La Matanie se mobilise

La Ville de Matane a adopté, plus tôt cette semaine, une résolution demandant au gouvernement du Québec d'augmenter le nombre de places en garderies subventionnées. 

Une cinquantaine de parents se sont réunis mercredi soir en assemblée publique pour faire le point sur la situation ainsi que pour trouver des moyens afin de sensibiliser le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, au dossier.

La semaine dernière, des élus de La Matanie ont discuté du manque de places en garderie sur le territoire.

Ils se sont également entretenus sur la garderie privée Les Minis Explorateurs qui risque de fermer ses portes en raison de difficultés financières. Les politiciens demandent donc à Québec de lui venir en aide.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, croit que le manque de places en garderies nuit au développement de la Ville.

« Si on va chercher des nouvelles familles, mais qu’on ne peut pas leur garantir de places en garderie, c’est deux prises contre nous. Ce n’est vraiment pas évident d’être attractif dans un contexte comme celui-là. »

Jérôme Landry, maire de Matane

Ajout de 80 nouvelles places en 2020

Rappelons que le député de Matane-Matapédia avait annoncé en 2013 l'ajout de 80 nouvelles places au Centre de la petite enfance de Matane dans un nouvel édifice situé dans le quartier Bon-Pasteur.

Le projet ne se réalisera finalement qu'en septembre 2020.

« C’est un gain qu’on devrait avoir depuis plusieurs années, mais ça ne nous donne pas de nouvelles places. Dans le cas de la garderie Les Minis Explorateurs, compte tenu que c’est une garderie privée non subventionnée, c’est plus complexe. Je ferai en sorte, au plus haut niveau, d’alerter le ministre de la Famille. »

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia