Prévenir la noyade chez les enfants bas-laurentiens

La médaillée olympique Sylvie Bernier était de passage à Rimouski pour visiter les installations du Complexe sportif Desjardins.

Première Canadienne à remporter l'or olympique au plongeon, elle a rencontré les élus de la ville afin d'évaluer la possibilité d'implanter le programme « Nager pour survivre » dans la région.

D’un œil émerveillé, elle longe les parois vitrées qui ouvrent sur les piscines, convaincue que les infrastructures accueilleraient merveilleusement bien le programme.

Ce dernier vise à prévenir la noyade chez les enfants, tout en leur enseignant les notions de base de la natation et les plaisirs de l’eau.

En trois séances dans la piscine, les enfants sont mis dans des situations déstabilisantes et sont évalués sur leurs habiletés à nager.

« Un enfant sur deux se noie s’il tombe de façon inattendue dans l’eau, parce qu’il ne sait pas nager. Nos enfants savent se baigner, mais les deux pieds dans le fond de l’eau. Le danger est lorsqu’ils perdent pied. Le programme de la Société de sauvetage du Québec a été développé suite à plusieurs enquêtes de coroner sur des morts d’enfants. »

Sylvie Bernier

La championne des Jeux de Los Angeles, en 1984, a d'ailleurs publié un livre et un documentaire intitulés Le jour où je n'ai pas pu plonger.

Ces ouvrages racontent la noyade de son neveu Raphaël, qui est survenue sous ses yeux en 2002.

L’ex-plongeuse a à cœur de doter les enfants québécois d’outils pour prévenir de semblables tragédies.

Encourager de saines habitudes de vie

Sylvie Bernier s'investit maintenant pour faire la promotion de saines habitudes de vie, tant au niveau alimentaire que de l'activité physique.

Comme l’administration du Complexe sportif Desjardins se penche toujours sur l’offre alimentaire qu’elle souhaite présenter aux utilisateurs, la présidente de la Table sur un mode de vie physiquement actif (TMVPA) et de la Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA) espère sensibiliser les élus d'opter pour une alternative santé.

La championne olympique Sylvie Bernier a rencontré les élus de la Ville de Rimouski, le directeur de la santé publique et l'administration du complexe sportif Desjardins.

La championne olympique Sylvie Bernier a rencontré les élus de la Ville de Rimouski, le directeur de la santé publique et l'administration du Complexe sportif Desjardins.

« Il y a une cohérence entre bouger et bien manger. Il faut offrir une alternative santé et faire de la sensibilisation pour éviter qu’un enfant, après avoir fait de l’activité physique, soit récompensé par les aliments de malbouffe qui sont offerts dans les casse-croûtes de centres sportifs. Et c’est possible que ça prenne du temps avant que ces habitudes changent. »

Sylvie Bernier