Québec Solidaire compte protéger les aires marines du Québec

Québec Solidaire souhaite protéger les milieux marins québécois dès son premier mandat.

Le parti souhaite ainsi créer de nouvelles aires marines protégées afin de répondre aux menaces qui planent sur les milieux marins, notamment la pollution de l'eau, la surpêche et le trafic maritime.

La formation politique s'engage à protéger 10% des aires marines et 20% des aires terrestres du territoire québécois d'ici 2020.

Pour ce faire, trois projets seront priorisés, soit dans l'estuaire du Saint-Laurent, sur le plateau madelinien ainsi qu'un projet à la Baie-James.

Les aires marines protégées créées par un gouvernement de Québec Solidaire couvriront des superficies d'un minimum de 100 km2.

Les activités industrielles y seront interdites et des réserves marines fermées à la pêche y seront créées.

La porte-parole du parti était de passage à Bic jeudi.

« Le gouvernement libéral n’a pas fait son travail, comme dans tous ces engagement en matière d’environnement. Il s’était engagé à protéger 10% des aires marines et, malheureusement, on est à peine à 1,9%. Il y a un grand chemin à faire et protéger l’estuaire du Saint-Laurent nous permettrait de faire un bon bout de chemin. »

Manon Massé