Québec veut réviser le projet Optilab

Québec veut revoir le projet de centralisation des laboratoires de biologie médicale.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, veut améliorer la qualité des analyses de laboratoires médicaux et mieux contrôler les coûts.

La nouvelle mouture du projet Optilab propose qu'un nombre d'analyses beaucoup moins important qu'initialement prévu soit transféré vers des laboratoires centraux.

Le projet, lancé en 2011, visait à regrouper les laboratoires de biologie médical en 11 grappes pour les 34 établissements de la province.

Madame McCann a mentionné, dans un communiqué, que cet Optilab 2.0 est mieux adapté aux particularités des régions.

« Nous avons analysé en profondeur les travaux en cours et les constats formulés à la suite de la première phase du déploiement d'Optilab. Les objectifs du projet initial ont été révisés et les particularités régionales ont été mieux prises en compte. Le gouvernement surveillera le déploiement avec beaucoup d'attention pour assurer la gouvernance et la traçabilité des échantillons. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

Les deux tiers des tests en laboratoire des hôpitaux du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie devaient être analysés à Rimouski.

Ce nombre passera à un quart après la réorganisation.

Sur le même sujet
- L'APTS dénonce OPTILAB