Tourisme: 600 postes à combler au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

La saison touristique est à nos portes et 20 mille postes sont toujours à combler au Québec. C'est du jamais vu en 10 ans!

Les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont directement touchées par cette pénurie de main-d'œuvre alors que plus de 600 travailleurs manquent à l'appel pour la période estivale.

Les besoins les plus criants sont dans les secteurs de la restauration, de l'hébergement, des loisirs et du divertissement.

Le chef propriétaire de l'Auberge du Chemin Faisant, située à Témiscouata-sur-le-Lac, a même décidé d'offrir un salaire de 30$ de l'heure à ses serveurs afin de s'assurer d'avoir du personnel.

« Il faut valoriser les emplois où on a un contact direct avec les touristes. On travaille dans des beaux lieux, des lieux qui sont agréables. »

Pierre Lévesque, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent

La saison touristique est à nos portes et 20 mille postes sont toujours à combler au Québec. C'est du jamais vu en 10 ans!

QuébecOriginal

Même son de cloche du côté de l'association touristique de la Gaspésie.

« C’est certain qu’on doit offrir de meilleurs salaires, mais peut-être aussi de meilleures conditions de travail. Il faut prendre soin de nos travailleurs qui sont là depuis plusieurs années. Je crois qu’il y a des petites choses qu’on doit mettre en place. »

Joëlle Ross, directrice générale de Tourisme Gaspésie

Tourisme Gaspésie/Jean-Pierre Huard

Attirer les jeunes travailleurs et les retraités

Au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, l'industrie touristique génère 11 000 emplois, dont 870 uniquement durant la haute saison.

Notons que les jeunes âgés entre 15 et 24 ans ainsi que les 45 ans et plus représentent 69 % de la main-d'œuvre totale.

Avec la collaboration d'Étienne Phénix, journaliste Bell Média.