Trois municipalités matapédiennes signent pour élargir la consigne

Amqui, Causapscal et Sayabec font partie des 70 municipalités signataires d'une lettre ouverte demandant au gouvernement Legault de revoir le régime québécois de consigne.

Actuellement, les contenants consignés sont restreints aux bouteilles, canettes de bière et boissons gazeuses.

Selon les municipalités, la modernisation de la consigne serait une solution pour éviter aux bouteilles de vin, d'alcool et d'autres contenants de plastique, pourtant recyclables, de se retrouver dans la poubelle.

Elles proposent également à Québec de bonifier le montant de la consigne, ce qui permettrait de hausser la redevance aux détaillants tout en augmentant le taux de récupération.

Les Québécois en faveur de la modernisation de la consigne

Par ailleurs, un sondage mené par la firme SOM révèle que 91% de la population du Québec est favorable à un élargissement de la consigne aux bouteilles de vin.

« Ça fait une vingtaine d’années que la mise à jour de la consigne n’a pas été faite. La préoccupation que j’ai c’est de savoir quelle est la meilleure façon de faire de la récupération du verre au niveau de tous les produits d’embouteillage. C’est de voir dans quelle mesure on est capable de faire de l’embouteillage multiple. Est-ce qu’on est capable de récupérer nos contenants de verre? Est-ce qu’on est capable de les laver et de les retourner? »

Pierre D'Amours, maire d'Amqui

(Avec la collaboration de Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média)